La Folle Au Violon

Publié le 10 Juillet 2012

  

Elle arrive sur scène, presque mondaine

D’un coup de tête, elle se dépeigne

D’un coup de hanches, elle se déchaîne

Puis elle attaque son instrument d’un coup sec de sa baguette

 

Pantalon et blouson de cuir noir

Les joyaux de ses yeux qui brillent

Nous brûlent dedans, elle hypnotise

Torturant son violon, elle nous assassine de musique

 

 

Elle est égyptienne

Mais c’est pas d’la magie

Qu’elle fait de sa baguette

 

Elle est musicienne

Et c’est bien d’la musique

Qu’elle fait de sa baguette

 

 

Elle chante, se détend, nous dément

Ce en quoi on croit le plus fort

Tue sans sacrilège notre veau d’or

On croirait que mal faisant, elle se trouve dans son élément

 

Il en est qui n’y ont rien compris

Écoutez-moi, non, ce n’est pas drôle

Puisque je vous dis qu’elle est folle

On n’saura jamais si elle n’est là que pour son plaisir

 

 

Elle est égyptienne

Mais c’est pas d’la magie

Qu’elle fait de sa baguette

 

Elle est musicienne

Et c’est bien d’la musique

Qu’elle fait de sa baguette

 

Elle très belle et trop sauvage

Il n’y a rien ni personne qui l’attache

Dans tes bras, elle cravache et s’arrache

Elle s’en fout, elle joue avec cette liberté des tziganes

 

 

Elle est égyptienne

Mais c’est pas d’la magie

Qu’elle fait de sa baguette

 

Elle est musicienne

Et c’est bien d’la musique

Qu’elle fait de sa baguette

 


Jesse CRAIGNOU

Rédigé par Jesse CRAIGNOU

Publié dans #Chants - Songs

Commenter cet article