Gina X Performance - Electro-Plastic Romance

Publié le 19 Juin 2016

À l'aube des années 80, la scène musicale de Cologne affiche un nouvel groupe : Gina X Performance...

Le quatuor aurait pu être l'enfant illégitime de Kraftwerk et d'Amanda LEAR, les cousins de Taxi Girl ou la tante d'Étienne DAHO... ou les copains d'école des Britanniques Thompson Twins... quelqu'il fut la célébrité et la gloire les ont laissés dans l'impasse... entre romance et décadence...

Gina X Performance était produit par Zeus B HELD... qui produisait par ailleurs le groupe Fashion...auquel Gina Kikoine (chanteuse et parolière) prêtait sa voix sur l'album Fabrique... qui malgré 3 45 tours s'en est aussi allé...
Gina X Performance, tout comme Fashion avait de quoi plaire... des textes intelligents, quelquefois provocateurs, et des music pop... comme les gens les aimaient déjà l'époque... même si l'accent anglais ne les aurait pas poussé dans les pays anglophones... tant d'autres pays auraient pu les accueillir...

4 albums

  • Nice Mover (Crystal Records/EMI, 1979) : le plus musical et le plus sombre... pour moi le plus abouti...
  • X-traordinaire (EMI, 1980)
  • Voyeur (EMI, 1981) : tous les 2 plus gais/gays et pop... très agréables...
  • Yinglish (Statik Records, 1984) : plus un projet solo de Gina Kikoine mais très intéressant... avec la célèbre reprise de Birgitte BARDOT et Serge GAINSBOURG Harley davidson et Dirve My Car des beatles...

La gloire est capricieuse et son injustice est aveugle...
Je les écoute encore régulièrement avec plaisir... et les recommande fortement au moteurs du genre...

Jesse CRAIGNOU

Rédigé par Jesse CRAIGNOU

Publié dans #Musique - Music

Repost 0
Commenter cet article