Indigné de tant de résignation

Publié le 23 Avril 2016

En fin 2011 sortait le livre de Stéphane Hessel Indignez-vous… qui, à défaut d’être un grand succès littéraire, fut un grand succès de libraire… et touts le Français étaient indignés… on le sentait à les entendre le monde allait changer… ils allaient changer le monde… et puis les Français ont été le pire, de loin de leurs président de la république… pire… un des pires du monde et de l’histoire du monde… un homme qui non content d’avoir ruiné sa région pendant des décennies a ruiné le pays… flanqué de son indéfectible compagne de campagne à laquelle il a donné une région prospère… qui lui a doublé… et quelle aussi a complètement ruinées… tous en donnant des leçons au peuple français… qui répond à la justice par l’injustice… dans uns pays qui déshabille les siens pour habiller les autres… mais pourquoi ? Car en fait ces autres ne veulent rien de plus que nous voler à leur tour…

Et puis le malheur la mort se sont abattus sur la France… et les morts se sont empilés sous les yeux des Français dont l’indignation n’a fait qu’un rapide tour de manège… et puis s’en est allée… comme elle était venue…

La vérité est que tous ces gens-là n’ont jamais pensé qu’à eux-mêmes… qu’à leur petit confort égoïste et mesquin de rapineur… de voleur de grand chemin… de fraudeur invétéré… qui râle autant qu’il est prêt à sermonner… pourvu qu’on ne le dérange pas et qu’il puisse assurer ses bas instincts… tout ceux-là qui prétendent faire et donner… mais ne sont en fait de lions qu’oisillons tendant le bec à la pâtée pourvu qu’elle leur soit donnée et peu importe par qui… pourvu qu’elle arrive à l’heure… de beaux parleurs… et quand je dis beaux…

Ils s’indignent bien de temps en temps mais ne font rien… surtout rien… pour que cela change… parce que faire quelque chose c’est urgent … pourvu que quelqu’un d’autre le fasse… à leur place… ils étaient là tous derrière leur écran… pas un ne manquait à l’appel… et aller changer le pays… le monde… mais très peu… trop peu sont descendus dans la rue… et trop peu de temps…

Plus qu’indigné je crie à la honte sur ces gens-là qui ne savent que prendre, amasser et empiler… sans vergogne… sans dignité… et tous ceux-là que j’ai aidé mais qui n’ont su que me faire les poches… jusqu’à la prochaine bonne âme… pas un, je vous dis, pas un pour racheter l’autre…

Un ami chrétien croyant et dévot toujours là toujours prêt à aider son prochain me disait récemment combien sa femme était déçue de voir que personne n’était jamais venu à leur rencontre quand eux traversaient des temps difficiles… ce qu’elle aurait trouvé juste retour des choses… et que ce fut moi, un total étranger, qui les ai aidés…

Qui ne dit mot consent… mais qui parle et ne fait rien consent… qui parle et ne fait rien collabore… et couche avec l’ennemi… et ce discours insupportablement gnangnan qu’on nous ingère, qu’on nous sert çà la louche, avec force médiatisation depuis des décennies du talent et de la beauté des gens sans talent ni beauté… parce qu’ils ont tout simplement rabaissé le talent et la beauté à la nullité… de trouver tout le monde beau et gentil… de tous s’appeler ‘chéri’ mais de ne pas s’aimer… ou tout le monde parle… crie même… mais personne n’écoute plus personne…

Et ce discours 'jeuniste' n'est que racoleur... la politique est devenu complètement pédophile… et que de trouver des qualités à tout le monde n'est en fait n’en trouver à personne... car celles-là ne sont pas de vraies qualités... mais les jeunes sont en fait ce que leurs parents en ont fait... et ils sont loin d'être ceux de ma génération... même si je ne désespère pas... le jeune d'aujourd'hui traine la patte et tarde fort à répondre à l'appel... le futur ne semble pas avoir beaucoup d’avenir…

Bien peu de ceux qui liront ces lignes s’indigneront même de mes propos…pour se lever l’étendard sanglant élevé… et s’en aller battre campagne… comme je l’ai toujours fait… ce monde a perdu toute notion de beauté et d’harmonie…

Mes héros du quotidien sont ce Chinois qui devant une armée de tanks s’est planté devant eux et les a détournés puis arrêtés à mains nues… autant que les soldats dans ces tanks qui ont refusé l’ordre d’avancer et de l’écraser tel l’insecte qu’il était… ce pompier iranien qui au prix de sa vie est allé dans les flammes chercher une petite fille… et dont le corps à sa mort a fait l’objet de dont d’organes et a sauvé des vies… dont trois dans l’hôpital même où il a rendu son dernier souffle…

Jesse CRAIGNOU

Continuez de me lire

http://www.amazon.co.uk/Jesse%20CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_2?rh=n%3A266239%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&page=2&sort=author-pages-popularity-rank&ie=UTF8&qid=1460199845

Rédigé par Jesse CRAIGNOU

Publié dans #Politis

Repost 0
Commenter cet article

Jesse CRAIGNOU 15/06/2016 11:58

Trop bon trop... je l'ai été... j'assume... mais je dis 'Plus jamais ça' !
Et je me débarrasse des Yaka Faucon !

Ekasringa Avatar 15/06/2016 12:39

Yaka Faucon... je crois comprendre la signification de ce terme... tiens regardes ce lien... je me suis bien marree et g compris a quel genre de personnes tu as affaire en parlant de yaka faucon... des raleurs, des frustrees, des capricieux ou ceux qui se sont levees du pied gauche le matin pour faire chier leur monde mais qui ne se rendent pas compte comment ils se ridiculisent eux-memes... ai-je bien compris le terme? Voila l'article et prepares toi a rire jusqu'aux larmes : http://blondecaen.chez-alice.fr/yaka.htm#YAKA

Ekasringa Avatar 13/06/2016 21:55

Mon Dieu Jesse! Je peux comprendre ta colere, surtout lorsque tu parles de tous ces gens que tu as aidees dans la vie, et qui se sont montrees ingrats envers toi... sauf pour te remercier avec un grand coup de pied aux fesses :( Comme dit le dicton, trop bon, trop con! Et moi je l'ai ete pendant des annees... avec ma famille... avec de soi-disant amis qui me connaissaient seulement quand ils etaient dans le besoin pour apres PAF!!! Bye bye charlie... J'en sais quelque chose moi aussi. Mais crois-moi, mieux vaut dans ce cas la etre egoiste comme ca tu es sur de ne pas autant souffrir de l'indifference, ni de l'egoisme des autres...

Quant au reste... Tu connais le dicton qui dit que les diseurs ne sont pas de grands faiseurs? He ben ca resume tout ce que tu viens d'ecrire plus haut, ou encore, mieux que ca: les chiens aboient, la caravane passe... Ils ont beau aboyer, hurler, on a envie de leur repondre "cause toujours" et on passe notre chemin... Et ces memes gens qui aboient pour rien, ce sont eux qui vont aller faire "pipi culotte" en premier des que les difficultes s'epaississent... d'ou le fait que certains qu'on connait bien transpirent lors des interviews et repondent "C'est pas facile..." :D