17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 11:48

Un album qui ravira les fans du genre pop disco…
une jolie sélection de titres oscillant de Michael JACKSON à Prince en allers et retours…
L’album est déjà plébiscité par les médias qui le passent en boucle dans les pubs et les émissions et documentaires… en musique de fond…
Chronique d’un succès annoncé pour la nouvelle voix des Daft Punk !

Jesse CRAIGNOU

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Musique - Music
commenter cet article
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 08:45

Bette DAVIS, Judy DENCH, Clint EASTWOOD, Shahrukh KHAN, Hellen MIRREN, Meryl STREEP, Liz TAYLOR have all enjoyed a long career and life on the silver screen filling, at the face value of their sole names, scores of cinemas and theatres... and we know they went through thick and thin to get roles with didn't always deserve top rankling premieres...

 

Alec BALDWIN, Morgan FREEMAN, Andy GARCIA, Mel GIBSON, Hugh GRANT, Gene HACKMAN, Jessica LANGE, Eddie MURPHY, Jack NICHOLSON, Al PACINO, Greta SCACCHI,  Kathleen TURNER, Danny de VITO all ground to a halt at the salient of a great and successful career... should who burns twice as bright burn twice as short ?


Those big stars were no mere one-hit wonders... they too filled rows of cinemas and theatres around the world...

Have they all retired into oblivion or merely decided to call it a day and live for good for real. While some will never hear any other than they all went to live on the dark side of the moon...

 

How long will the likes of Nicholas CAGE, Jim CARREY, Leo di CAPRIO, Tom CRUISE, Tom HANKS, Nicole KIDMAN, Will SMITH, Sylvester STALLONE, Denzel WASHINGTON live on in the public eye ? Might they all just as well catch as catch can... are they bruning the candle bothe ends ?

 

Jesse CRAIGNOU

 

Read more

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_1?rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank&ie=UTF8&qid=1394493156

 

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Présentation - Introduction
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 04:04

Here is to the lunatics, mass murderers and morons who claim to serve as politicians, throwing nations in the throes and pangs of their ill wills… under the false pretence of saving money every year by having innocents change clocks…

Although they have known from day one, now forty years ago, that it was a total waste of time, effort and good money, they pursue in their endeavours… and go on to bring about more and more accidents and deaths every time… not to mention people suffering disrupted sleeping patterns and various disorders, who too often never regain comfort until the next change….

 

Changing clocks costs… reorganising the schedules and timetables of people, transports and corporations is known to bring havoc onto the individual as much as on the masses, who -worse still- elected them…

Worse still, every time they remind us of their incompetence and suggest dropping the matter altogether… and leave us at that…

 

 

Believe it or not, politicians make regulations and laws, to name but one, having us go and study so we can proffer diplomas upon request in our applications for jobs… while, all the while, they have no skill and no certification of their competence in their jobs… and yet nobody ever seems to question that the blind are leading the blind…

 

Jesse CRAIGNOU

 

Read more

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_1?rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank&ie=UTF8&qid=1394493156


Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Commentaires - Reviews
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:53

From the wall and from the screen ABBA radiate just like the perfect icon of evelasting happiness... shining on my teenage world... and love goes Bang-A-Boomerang... I took it for granted... and took it all in... I learnt the lyrics... I sang their songs... everytime they issued a new album all the fan friends would come round and we would listen to it for hours and comment on every track... till we realised we loved it better than the others... only because it was the latest... and so had to be their best...

 

Alice -who had been to Happy Hawaii- left work for good to return for a drink with her former colleagues... to find them changed... they had no time for her only for the drink and ckes she'd brought them... she left them after trying to make conversation a few wasted times... to feel but sad and disconcerted... she was no longer part of their world and realised they were no longer part of hers...

 

Disilusion had stepped in and set in... 

My world fell apart after turning every stone and taking the walls down... we all move and shake and scatter about the world... and lose touch... this world of love move on to a world of lone... ABBA first divorced then disbanded... and I heard in an interview that they never meet nowadays... just like that... just like the rest and the best of us... we still listen to ABBA on our own in our own corner... visions of happiness have worn thin... and whatever happiness we enjoy is too often selfish and we take selfies to prove it...

 

Jesse CRAIGNOU

Read more

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_1?rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank&ie=UTF8&qid=1394493156

 

 


Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Musique - Music
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 09:17

A couple of years ago one of my old friends came to visit me in Paris... all the way from Rome...

 

One morning I left her to her visiting and roving about the city to go to work... suggesting I could meet them back in the centre after work for a drink and dinner in town...

At 15: 30 I got a text telling me they had made it back home already and were shattered... they had seen Paris !

Getting back together They told me how they had pinabll shot all over the city and and seen everything in a couple of hours...

Now I have lived and worked in Paris for 28 years and made sure I visited everything I could -and even organised regular tours- and have not seen everything yet... as the city is old and packed with history and monuments !

I realised they had hardly seen anything...

 

Paris and France are the number 1 destination of the world... making it the favourite destination for tourists... clocking up over 80 million visitors...

Paris is a city consisting of villages... and they all more than deserve to be visited and explored one after the other... for lack of not seeing a lot... and not understanding the history and beauty of the city... so they Paris vistor will be well advised to do his homework and get his Paris right if he wants to make the most of the city...

Each part of the city has its own history, his own style and its own entity... catering for all tastes... while taking you through over 1, 000 years of of the world's history...

 

One of its most overlooked attractions is Paristoric:

http://www.paris-story.com

It is well worth a visit for many reasons... as it will give you a attractive view of the history of the city while entertaining you...

Another way to get a brid's eye view of the city is roaming all over in the double decker open top busses... which will also give the tourist a way of selecting or round a trip and all the various areas of Paris...

 

Jesse CRAIGNOU

Continue reading

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_1?rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank&ie=UTF8&qid=1394493156

 

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Présentation - Introduction
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 09:39

Philip K DICK est désormais un classique de la Science-Fiction, la vraie SF... même s'il a pas mal oeuvré dans l'anticipation, notamment les premières années... en attendant de trouver son chemin de Damas...

 

Sa grande question restera pointée sur ce qui fait que l'homme est homme et non pas une simple machine... et sa supériorité sur la machine... le réel et l'irréel, la raison et la folie... y ont leurt part belle également...

 

Ses écrits restent encore trop souvent discrets ou confidentiels... derrière les adaptations cinématographiques... même si Emmanuel CARRERE lui a consacré un opus remarqué à sa sortie... et sa base de lecteurs et fans lui permet d'être réédité régulièrement...

Beaucoup de ses livres et nouvelles sont devenus de grands films avec plus ou moins de succès... A SCANNER DARKLY, BLADER RUNNER, IMPOSTER, NEXT, PAYCHECK, SCREAMERS, ...

et il en a sûrement inspiré beaucoup, dont STAR WARS et BATTLESTAR GALACTICA, ou même plus récemment la série suédoise REAL HUMANS, entre tant d'autres, dont les robots sont directement importés du monde de DICK...

 

Jesse CRAIGNOU

 

Continuez votre lecture

http://en.youscribe.com/Account/MyPublications/?sort=nb_reads%7c1

sur Amazon, livres et livres audio

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_pg_1?rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank&ie=UTF8&qid=1394493156

 

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Commentaires - Reviews
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 09:53

Steve WiNWOOD souffre du complexe de tous ces artistes qui offrent plus de talent que de créativité...

Il s'est essayé à tout et à n'importe quoi... sans que l'on ait pu l'identifier ni pour ce qu'il est ni pour ce qu'il fait... si ce n'est qu'il est un bon musicien (qui n'est pas resté dans l'ombre des studios ou d'un autre)... il a une bonne voix et plutôt une belle gueule... mais reste toujours en mal d'un bon impresario qui, en bon Pygmalion, aurait su faire sortir la fleur du bouton...

Ces artistes s'en tirent souvent avec une faillite ou au mieux un ou deux morceaux qui crèvent la toile avant de replonger... pire encore, on les vante souvent que pour être des talents multiples... autant dire trop fort pour rester ici, trop faible pour aller ailleurs... ce qui est  une insulte à leur qualité...

Ses compilations n'arrangent rien sinon qu'elles ne font qu'amplifier cet aspect... sans compter que son album Talking Back To The Night n'est toujours pas réédité... alors que c'est son plus gros vendeur !

Steve WINWOOD a ses fidèles... et c'est bien là sa chance... qui l'ont suivi de pop, en rock, en variété, en disco, et tout le toutim pêle-mêle de ses chansons...

Je vous invite à l'écouter à loisir et décider les titres que vous préférez... si vous ne les préférez pas tous !

 

Jesse CRAIGNOU

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Musique - Music
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 10:45

Dans un futur où l'homme a créé le robot qui finira par se retourner contre lui (un thème classique en anticipation), l'issue finale ne peut être que fatale et inattendue... avec les perttes et profit qui s'imposent...

 

La série est partie d'une très bonne idée... qui souffre comme beaucoup de séries (surtout américaines - même si BSG est canadienne, elle vise un public d'abord américain) de la contrainte du nombre d'épisodes et d'un suspense convenu (un coup pour toi, un coup pour moin)... en passant par le moment obligatoire où tout le monde finit par douter de tout lemonde et finit par se réconcielier pour le bien de la race humaine...

Une bonne partie est largement empruntée aux idées du grand Philip K DICK... (notamment l'évident Minority Report)...

 

J'avais commencé par son excellente prequel Caprica... qui définit parfaitement le cadre et l'histoire... et attendais beucoup de la série que l'on m'avais largement et linguement vantée...

La première saison (qui n'inclut curieusement pas le pilote) commence en traînant des pieds avec les scènes obligatoires de combat dans un espace insterstellaire encombré... qui durent à n'en plus finir... puis l'histoire décolle au quatrième épisode en prenant une assez bonne tournure... intelligemment et philosophique même... jusqu'au début de la saison 3...

La troisième saison qui tombe vite comme un cheveu sur la soupe... les épidosdes partent dans tous les sens et n'ont plus aucun rapport entre eux (même si les scénaristes essaient désespérément de la faire tenir en jouant d'effets de style et d'originalité) et n'ajoutent rien à l'histoire et même font des détours impertinents (la disparition puis réapparition de 'Starbucks' Kara THRACE)... tout ceci, à mon avis, à mettre au compte d'une série (comme tant) écrite au fur et à mesure des budgets et des caprices des acteurs)...

 

La quatrième saison reprend le chemin délaissé au début de la saison 3... avec la reprise de la route vers la terre perdue...

De tels épisodes que Le Grand Combat, Le Passage et Les Sagitarrons ont du mal à trouver leur place... d'ailleurs les autres colonies sont rarement interpelées et, quand elles le sont, ne semblent pas s'intégrer dans l'histoire qui ne leur a laissé ni place, ni trace, ni souvenir... et ce dès le départ d'ailleurs... puisque Caprica ne parle guère que de Caprica... et occasionnellement de Tauron puis, rarement seulement, de Gemmemnon... la majeure partie des thèmes de Caprica est d'ailleurs passée à la trappe... que sont devenus les Graystone (fille et parents, créateurs des Cylons) ?

Il ne semble rester que les Cylons, Bill ADAMA devenu grand et sage, et Laura ROSLYN qui a plutôt bien évolué elle aussi...

Il est évident que la prequel Caprica est écrite à part et après... et en est par ailleurs d'autant plus riche et intéressante !

 

Les corollaires n'ajoutent pas vraiment à la série... mais semblent plutôt un remplissage à bas coût... pour faire du cash sur une série à succès...

 

L'ensemble est plutôt philosophique et christique... ((le Pr Gaïus BALTAR devient christique en saison 3 !) même si reposant largement sur la mythologie grecque (dieu et la pythie avec ses oracles)... un clin d'oeil plutôt sympathique... même si l'originalité n'est pas au rendez-vous... on y retrouve également beaucoup de sunbdicalisme de bas étage qui ne cesse de critiquer les travaux et les idée de la Présidente Laura ROSLYN, pourtant un pargangon de philosophie (autant que Bill ADAMA d'ailleurs), qu'ils n'ont de cesse de rejeter pour mieux la réélire et la reconduire à ses fonctions de présidence...

 

La série a généralement été bien reçue... et a su manifester une énorme base de fans très loyaux... prêts à défendre leur série becs et ongles... bien qu'elle reste largement surestimée pour ce qu'elle est en réalité... 

Ici encore la loi du succès fait rage et prend toujours le relais sur le talent... son divertissement est sain et ouvre les portes à certaines réflexions pour certains... d'où son avantage incontestable...

 

Jesse CRAIGNOU

Continuez votre lecture

http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_st?qid=1393839834&rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank

 


Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Commentaires - Reviews
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 20:16

My friends are not gay or straight...

My friends are not men or women...

My friends are not tall or short...

My friends are not young or old...

My friends are not black or white...

My friends are not rich or poor...



My friends are my friends !



Jesse CRAIGNOU

read more
http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_st?qid=1393839834&rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans Poésie - Poetry
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 19:24

En 3 ans, Alec COSTANDINOS a plus composé que n'importe qui... dans toute sa vie !

A-t-il brûlé la chandelle par les deux bouts qu'il se soit fait si discret par la suite... sinon un vague retour en 2007 ?


Il s'est inspiré de thèmes classiques... comme j'aurais parfois aimé pouvoir le faire...  pour en faire des opéras disco de la plus haute qualité... qui s'en souvient aujourd'hui ?

  • Dante's Inferno
  • The Hunchback Of Notre-dame
  • Judas Iscariot
  • Love And Kisses
  • Paris Connection
  • Rome And Juliet
  • Sumeria
  • Winds Of Change


Nous le retrouvons aux commades de musiques de flims tel Trocadero Bleu Citron
et de chansons pour son compère Demis ROUSSOS avec L.O.V.E. and Dalida et son Americana...
et autres aventures, sous différentes étiquettes,  telles

  • Synergy
  • Sumo-Sa-Bo-Bo
  • Impressions Of Columbia
  • Star Child
  • Pupuce
  • Plein de Choubidouwah (983)
  • Eloise
  • Why Must There Be An End
  • Un Oiseau sur New-York (1969)
  • Non, ça n'a pas été Venise (1969)
  • Don't Cha Wanna Get Down (2007)
  • Canal Street Bus (2007)
  • Keep On Doin' Watcha Doin' (2007)
Toutes ses oeuvres attendent encore une réédition qui se fait cruellement attendre et enrihirait toute discothèque...
En attendant... combien de temps nous faudra-t-il compter seulement sur YouTube pour nous le faiure revivre ?
Pas trop espérons-le !

Jesse CRAIGNOU

Continuez votre lecture
http://www.amazon.com/Jesse-CRAIGNOU/e/B00CMJY4HM/ref=la_B00CMJY4HM_st?qid=1393839834&rh=n%3A283155%2Cp_82%3AB00CMJY4HM&sort=review-count-rank

 

Partager cet article

Published by Jesse CRAIGNOU - dans MUSIque - Française
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de paroles-et-musique.over-blog.com
  • Le blog de paroles-et-musique.over-blog.com
  • : Writing about people for people... Publishing some of my works... Writing, novels, short stories, poems, songs, articles, … attention... Publication de mes écrits: adaptations, chansons, essais, histoires, littérature, musique, nouvelles, paroles, poésie, textes, traduction
  • Contact

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog